Les hippopotames

Nouveauté du ZooParc en 2016, les hippopotames vivent dans une installation unique en vision sous-marine.

La Réserve des Hippopotames présente un espace terrestre et aquatique. Un bassin exceptionnel permet aux hippopotames d’évoluer sous l’eau. Une surface vitrée de 44m de long offre une incroyable vision sous-marine. La plus grande vitre, au centre, mesure 22 mètres de long. Découverte sur 3 niveaux des hippopotames : sous l’eau, au niveau terrestre et d’une terrasse surplombant la réserve. D’autres espèces africaines y vivent comme les nyalas, les potamochères, les ibis ou les spatules.

Le ZooParc de Beauval accueille un couple d’hippopotames : 1 mâle, Kvido, né en 2013 en République Tchèque, et 1 femelle, Kiwi, née en 2010 en Italie.

Ce sont des hippopotames appelés communs ou amphibies pouvant atteindre plus de 3 tonnes. L’autre espèce d’hippopotames, nains, ne pèse que 275 kg au maximum.

Comme cela peut être observé tous les jours à Beauval, les hippopotames communs ont un mode de vie semi-aquatique. Ils vivent principalement dans les rivières ou les lacs, à proximité de pâturages où ils se nourrissent le soir venu.

L’hippopotame est considéré comme l’animal le plus dangereux d’Afrique. Les mâles peuvent se montrer très agressifs, en particulier pour défendre leur groupe et leur territoire. Le développement de l’activité humaine et le braconnage pour leurs dents en ivoire menacent les populations.

Les hippopotames sont capables de parcourir plusieurs kilomètres pour se nourrir. Leur bonne ouïe leur permet d’entendre la chute de fruits et leur odorat de détecter des mets goûteux. Ils passent en moyenne 5 heures par nuit à s’alimenter afin d’ingérer environ 40 kg d’herbes, racines, roseaux etc.

L’hippopotame n’est pas classé comme espèce en danger mais ses effectifs diminuent sensiblement. Entre 125 000 et 148 000 individus sont présents dans le monde.

Le saviez-vous ?

Malgré sa corpulence, un hippopotame est capable de courir à plus de 30 km/h et cela sur plusieurs centaines de mètres, à peu près l’équivalent des athlètes recordmen !