Silent forest - EAZA 2017-2019 - ZooParc de Beauval

Silent forest - EAZA 2017-2019

Silent Forest
Ou le trafic d'animaux vivants
Le trafic d'espèces animales et végétales est la quatrième source de revenus illicites au monde et il s’agit de la deuxième cause de disparition des espèces menacées, après la destruction de leur habitat.

En Asie du Sud-Est, dans la région du Grand Sundas, environ 850 espèces d’oiseaux, pour la plupart endémiques, sont menacées.

Capturés dans leur milieu naturel, les oiseaux sont vendus comme animaux de compagnie, exportés vers d’autres pays ou destinés à faire des concours de chants.

Les oiseaux chanteurs ne sont pas les seuls à être victimes de trafic. Chaque année, dans le monde, ce sont 40 000 primates, 4 millions d’oiseaux, 640 000 reptiles et 350 millions de poissons exotiques qui entrent sur le marché des animaux exotiques.

Ce trafic est en grande partie alimenté par la mode des NAC : Nouveaux Animaux de Compagnie. Cette appellation comprend les reptiles, rongeurs, poissons, oiseaux… Certains primates sont également destinés au divertissement, des félins à la chasse au trophée, d’autres mammifères sont exploités pour le tourisme, voire la médecine…

Qu'est-ce que le trafic d'animaux vivants ?

L'exploitation à des fins commerciales de spécimens prélevés dans la nature pour les espèces dont le commerce est interdit.

Quelle est la législation ?

La CITES (Convention on International Trade of Endangered Species) a pour but d’éliminer le trafic d’espèces sauvages et de garantir que le commerce international licite des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent. Des sanctions sévères sont appliquées pour la vente ou la détention d’animaux menacés.

Quelles sont les conséquences ?
  • Baisse des populations des espèces concernées dans le milieu naturel;
  • Invasion d’espèces étrangères décimant les populations endémiques;
  • Risque de blessures;
  • Transmission de maladies.
  • ...
Quelles sont les solutions ?

Une entraide internationale est nécessaire afin d’enrayer au maximum le trafic d’espèces protégées. Il faut également améliorer la sensibilisation de toutes les communautés afin de préserver la biodiversité.

Lors de vos voyages à l’étranger et même à la maison vous pouvez agir !
  • Ne faites pas de balades à dos d’éléphants;
  • Ne vous laissez pas tenter par la chasse lors de vos safaris;
  • Ne testez pas les remèdes de médecine asiatique;
  • Privilégiez toujours les photos naturelles plutôt que les selfies ou les photos avec un animal capturé, attaché, voire battu ou drogué pour qu’il reste calme;
  • Ne succombez pas aux phénomènes de mode.
  • ...

Soutenez la campagne «Silent Forest» de l'EAZA

En savoir plus sur Silent Forest >>

L’EAZA, L'Association européenne des zoos et des aquariums,
à laquelle le ZooParc de Beauval adhère,
souhaite sensibiliser la population sur les conséquences du trafic d’animaux.