Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc

Calao rhinocéros de java

Buceros rhinoceros sylvestris
VU

Espèce
Vulnérable
En savoir plus

Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc

« Il se déplace en bondissant de branche en branche »

Un casque pour quoi ?

Voilà une bonne question !

Souvent confondu avec le toucan à cause de son gigantesque bec, le calao rhinocéros se différencie pourtant par une particularité notable : son casque. Surmontant le bec comme une corne, le casque des calaos varie en taille et en couleur selon l’espèce. Sa fonction n’est pas encore tout à fait claire. Chez les espèces arborant un casque volumineux, comme le calao rhinocéros, on pense qu’il sert de caisse de résonance au chant, afin de le propager plus aisément dans la forêt. Il semblerait également que cet appendice ait une utilité dans la recherche de nourriture enfouie dans la végétation dense ou la défense du territoire.

Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc

Le saviez-vous ?

Beauval Nature raconte… à Bornéo !

Notre association Beauval Nature participe activement à un programme de conservation mené en collaboration avec l’association Hutan ! L’objectif de ce programme : sauvegarder les espèces menacées à Bornéo tels que les orangs-outans, les éléphants d’Asie… et les calaos rhinocéros de Java.

Beauval Nature construit des nids artificiels pour les calaos à Bornéo

Les calaos sont dépendants des grands arbres, dont les creux formés dans les troncs accueillent leurs nids. Cependant, la conversion des forêts en palmeraies, en faveur de la production d'huile de palme, diminue les sites de nidification disponibles.

En collaboration avec l'association HUTAN, l'association Beauval Nature soutient un projet de protection des calaos à Bornéo. Les objectifs du projet sont l’étude de la qualité de l'habitat et la définition d’espaces propices à l'alimentation et la reproduction ainsi que le placement de nids artificiels, pour encourager la reproduction des calaos.

Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc

Les calaos rhinocéros de Beauval

Le couple de calaos rhinocéros, situé à proximité de l’entrée de La Serre Tropicale des Oiseaux, adore la pluie !
Dès que quelques gouttes s’échappent des nuages, ils se mettent tous les deux à sauter et virevolter dans leur espace, comme pour célébrer cette eau tombée du ciel.

  • Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc
  • Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc
  • Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc
Calao rhinocéros - Animaux extraordinaires du ZooParc
Beauval Nature

Parrainez les animaux de Beauval

Établissez un lien fort avec votre animal préféré tout en participant au soutien des programmes de conservation par l’association Beauval Nature !

Vulnérable

En savoir plus sur l'espèce

Distribution
Asie
  • Régime alimentaire
    Omnivore
  • Incubation
    37 à 46 jours
  • Ponte
    1 à 2 oeufs
  • Habitat
    Forêts tropicales
Les yeux dans les yeux
Chez le calao rhinocéros, il existe un dimorphisme sexuel, c’est-à-dire une différence physique entre mâle et femelle. Si jamais vous faites face aux calaos du ZooParc et que vous souhaitez savoir lequel est le mâle, regardez-les dans les yeux ! Le mâle possède un iris rouge et le contour des yeux noir, la femelle a l’iris blanc perlé et le contour des yeux rose à rouge vif.
Un oiseau plein de ressort
Si le calao possède de larges ailes, il ne s’en sert que peu souvent. Cet oiseau vit à la canopée de la jungle ou la densité des branches et des feuillages est très importante. Il n’a donc que très peu de place pour s’envoler. La plupart du temps, il se déplace en bondissant de branche en branche ou en planant sur de courtes distances. Ses ailes lui servent alors à amortir ses sauts et l’aider à se diriger.
Une incubation entre 4 murs
Pour éviter d’exposer ses œufs aux prédateurs, le calao a développé une ingénieuse technique. Pendant la saison des pluies, entre novembre et mars, il va profiter de l’humidité de la terre pour terminer son nid. La femelle s’enferme dans la cavité d’un tronc d’arbre et le mâle viendra l’aider à boucher l’ouverture pour la protéger, elle et ses œufs. Il laisse néanmoins un petit espace dans lequel il pourra glisser de la nourriture pour les oisillons fraîchement éclos. Un fois sortis de leurs coquilles, les jeunes oiseaux resteront à l’abri dans ce nid fermé pendant deux mois, aux côtés de leur maman.

Où venir les voir dans le parc ?

Profitez pleinement de l'expérience grâce à notre application mobile !
Découvrir

Découvrir…

Les autres espèces du territoire

Prêt pour l'aventure ?

Réservez votre entrée dès maintenant et profitez de nos offres !

J'ai déjà mon billet ! Télécharger