Les nouveautés de l’année 2018 - Nouveauté 2018 - ZooParc de Beauval

Les nouveautés de l’année 2018

L’année 2018 marquera l’arrivée de 2 nouvelles espèces extraordinaires :
les guépards et les loups arctiques.
Feulements et hurlements résonneront bientôt au cœur du ZooParc de Beauval !

Les guépards

Au sein d’un tout nouveau territoire de 6 000 m2 situé à côté des hyènes, de superbes guépards prendront prochainement possession des lieux. Ils pourront être observés via une passerelle surplombant l’ensemble. Une hutte africaine permettra une halte afin de mieux les contempler au milieu de leur immense terrain de jeux. Une vision panoramique à 360° !

L'espèce en question

Le guépard peuple principalement l’Afrique subsaharienne (quelques rares spécimen sont présents dans le désert iranien). Les femelles ont généralement de grandes portées, jusqu’à 6 petits, probablement pour compenser l'importante mortalité de ces derniers, victimes des prédateurs tels que les lions ou les hyènes tachetées. Parmi les principales menaces qui pèsent sur lui : la chasse, le commerce illégal, la dégradation et la fragmentation de son habitat.

Le saviez-vous ?

Le guépard est l’animal terrestre qui est capable de la plus grande accélération, pouvant atteindre 75 km/h, en 2 secondes. Un record a même été enregistré à 102 km/h.

Les guépards - nouveauté 2018 - ZooParc de Beauval
Les loups arctiques - nouveauté 2018 - ZooParc de Beauval

Les loups arctiques

Sur un territoire où la nature est reine, les loups arctiques se verront offrir un vaste espace de 3 700 m2 avec plan d’eau et rivière. De quoi satisfaire cette belle meute au pelage blanc.

L'espèce en question

De la même espèce que le loup gris, les loups arctiques sont des animaux qui vivent en meute. Les groupes peuvent aller jusqu’à 36 individus mais, la plupart du temps, ceux-ci sont formés de 5 à 12 individus. Ils vivent principalement au Canada, dans le grand froid du nord du pays.

Le saviez-vous ?

En France, le dernier recensement réalisé en 2017 comptabilise 360 loups (non arctiques, ceux-là), répartis en 42 meutes. Disparu dans les années 30, il avait finalement été à nouveau observé en France en 1992.

Nos ours bruns vont déménager !

Nos ours bruns, Gogol et Michka, vont déménager ! Sur une surface vallonnée de 4 500 m2, nos femelles profiteront d’un parc joliment arboré où collines et rochers recréeront un environnement propice à leur épanouissement. Le tout sera agrémenté d’un bassin pour que nos ours puissent se rafraîchir.

L'espèce en question

L’ours brun vit principalement en Amérique du nord, en Russie et en Europe. Les ours ont une grande capacité d’adaptation à leur environnement et sont plus ou moins carnivores ou herbivores en fonction de la nourriture disponible à proximité de leur habitat. Ainsi, les ours bruns d’Alaska se nourrissent principalement de poissons et de viande quand les ours originaires d’Europe se nourrissent de fruits et d’insectes.

Le saviez-vous ?

En France, quelques individus ont été réintroduits dans les Pyrénées dans les années 90 et 2000. En 2015, lors du dernier recensement, 29 ours ont été comptabilisés dans cette région.

Nos ours bruns vont déménager ! - nouveauté 2018 - ZooParc de Beauval
Le ZooParc, c’est aussi
Suivez l'actualité du ZooParc